arvac - association des résidents de la vallée de chamonix Compte-rendu de l'Assemblée Générale du 5 août 2015 à 16h. au Majestic

Le président Jacques DESMAZURES ouvre la séance : les participants sont 150 environ présents ou représentés et l'assemblée peut valablement délibérer. Après avoir présenté les différents membres du bureau présents à la tribune et plus spécialement Roland de LUZE le nouveau trésorier, il aborde les points prévus à l'ordre du jour :

1 - Compte rendu moral

Le président dresse le bilan des actions impulsées par l'ARVAC en 2014, dans le prolongement des années précédentes. L'ARVAC se félicite des résultats suivants :

- Sécurisation des piétons sur les routes nationales hors agglomération : ceci n'est pas du ressort des autorités communales mais départementales. Nous avons obtenu des protections à divers endroits (Plaine des Praz au niveau du golf, aux Gaillands, vers Argentière, ...) et de diverses natures (« gendarmes couchés », rétrécissements, chicanes, ...)

- Publicité en montagne : elle disparaît mais trop lentement (par exemple le Temple du Montenvers est encore « envahi ») ; la municipalité poursuit son action

- Camping en haute montagne ; il a complètement disparu

- Restrictions des vols d'hélicoptères aux seuls besoins de sauvetage et de travaux : c'est presque gagné

- Etat des chaussées : la situation est compliquée par le non recours au salage (pour motif écologique) qui entraîne un gel des revêtements et des sols à température plus élevée et donc plus fréquent et plus profond ... ! La municipalité s'est engagée à effectuer le renouvellement total des chaussées sur six ans

En revanche, restent entiers :

- le logement des saisonniers

- les urgences médicales hors saison de vacances

- la remise en état des sols à l'emplacement des pistes de VTT abandonnées

- l'autorisation (par acceptation tacite) de station de lavage de voitures aux Praz, un échec environnemental flagrant !

Par ailleurs, des modifications législatives ont entraîné de nouvelles difficultés :

- la loi ALLUR destinée à favoriser la construction de logements dans les grandes villes a de facto supprimé la notion de COS et celle de surface minimale des parcelles pour permettre une construction. De ce fait, les projets de taille « excessive » fleurissent et l'ensemble des demandes de permis de construire a doublé. Dans l'état actuel, cette loi va contribuer à détruire fortement les paysages et les limites de propriété, à créer des problèmes de voisinage, à ne pas respecter l'environnement. M. le maire nous dira tout à l'heure sa position pour lutter contre ces nuisances.

- Le PPRA (Plan de Prévention des Risques d'Avalanches) : sa révision a été actée le 28 mai dernier ; les travaux obligatoires qui en découlent sont à réaliser d'ici le 28 mai 2020. Les règles initiales ont été revues : le coût des travaux ne peut pas dépasser 20% de la valeur du bien, le propriétaire est seul responsable des travaux et de ses relations avec l'assureur, l'Etat ne contrôlera rien. L'ARVAC a obtenu que les normes respectent la cohérence entre les différentes parties de la construction (volets v/s murs) et que le souffle de l'avalanche n'y soit plus pris en compte. En revanche, il est demandé une enceinte de confinement à l'intérieur de la construction et une sortie de secours côté opposé à l'arrivée de l'avalanche. Et les arbres ne doivent pas dépasser 8m dans les 25m autour de l'habitation.

Enfin, l'ARVAC reste partie prenante dans un vaste dossier qui prend de plus en plus d'importance, celui des risques d'inondations. Cette année a été marquée par de nombreux épisodes graves : à deux reprises débordements du torrent de l'Eau Noire à Vallorcine, une fois La Griaz aux Houches, coulée de boue venant de l'Aiguille de l'M sur les Planards, ensevelissement partiel d'un chalet aux Pècles. Nous avons saisi le maire de notre préoccupation de voir renforcé le PPRI devant les conséquences du réchauffement climatique qui, d'une part, augmente le bassin versant de l'Arve et, d'autre part, favorise la fonte accélérée du permafrost.

En ce qui concerne la pollution atmosphérique, même si celle-ci est sensiblement plus faible à Chamonix qu'à Passy, nous soutenons l'action de la mairie ayant interdit en permanence les camions les plus polluants (norme ECO 1) et visant à interdire tout trafic de poids lourds en cas de pic de pollution.

2 – Rapport financier

Les chiffres de l'exercice 2014 sont les suivants :

- En recettes : 10.736 € à savoir cotisations 5.459 €, dîner 5.005 € et divers 271 €

- En charges : 11.506 €

- Soit un léger déficit de 770 €

Les disponibilités en fin d'exercice s'élevaient à 18.345 € dont 15.820 € sur un Livret A.

Il est précisé que les adhérents sont au nombre de 625 environ.

Mis aux voix, les rapports moral et financier sont adoptés à l'unanimité.

3 – Renouvellement des administrateurs

Conformément aux statuts, il est procédé au renouvellement du tiers des administrateurs pour un mandat de 6 ans; sont sortants : Marc BISSON, François LEBLOND, Katrine SAMAAN et Mireille SERTOUT. Les votes sont sollicités pour réélire François LEBLOND et Mireille SERTOUT qui se représentent ainsi que pour deux nouveaux administrateurs cooptés par le Conseil d'Administration et qui sont soumis à ratification, Antoine BOLZE et Marie-Astrid BETHENOD.

Marie-Astrid BETHENOD, Antoine BOLZE, François LEBLOND et Mireille SERTOUT sont élus à l'unanimité.

4 – Mot d'adieu du Président Jacques DESMAZURES

Ayant accompli les mandats de président autorisés par les statuts, Jacques DESMAZURES sera remplacé dès le prochain Conseil d'Administration. Il remercie individuellement les membres du bureau et les autres administrateurs qui l'ont accompagné pendant ces dernières années. Il fait part de son vif désir de voir se poursuivre le rajeunissement des membres et des administrateurs et son souhait de voir les membres plus participants et plus nombreux car il y a encore de grandes marges pour le recrutement ... Chaque vice-président lui exprime les remerciements du Bureau et du Conseil pour le travail effectué.

5 – Questions diverses

Les questions exprimées par les membres ont été transmises au maire qui y apportera réponse dans son exposé à la fin de l'Assemblée Générale. Les réponses qui ne seraient pas fournies à ce moment se trouveront un peu plus tard sur le site internet de l'Arvac.

6 – Informations diverses

- Le CREA fait appel à toutes les bonnes volontés pour étoffer sa documentation photographique sur l'évolution de la végétation dans le massif et sur celle des glaciers sur une longue période. Contacter Alice LAIZET au CREA.

- La visite culturelle du 20 août prochain (CERN à Genève et Château de Coppet) rassemblera 46 inscrits.

- La restauration de l'orgue d'Argentière est lancée avec le soutien de la Fondation du Patrimoine et de la Ville de Chamonix. Les dons individuels sont également recherchés ; contacter l'Association des Amis de l'Orgue d'Argentière.

Aucun autre point n'étant à l'ordre du jour, l'Assemblée générale statutaire est terminée à 17h. 45. Elle est suivie par les exposés des deux intervenants invités.