ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE
du 4 août 2011 à 17 h.

RAPPORT MORAL DU PRESIDENT

François LEBLOND, ayant été appelé à de nouvelles fonctions dans le cadre de la Commission du Grand Paris, n'avait pas souhaité se représenter à la présidence de l'association en août 2010 ; le Conseil d'Administration a élu Jacques DESMAZURES, avec un bureau composé de :

François LEBLOND, Vice-président - Nicolas GORODICHE, Vice-président - Jean-Claude PONTUER, Secrétaire - Roger ROSSET, Trésorier – Madelaine PORTIER, Trésorier adjoint - Katherine SAMAAN, Secrétaire adjoint.

Le président Jacques DESMAZURES présente les réalisations de l'année écoulée qui a été marquée par :

- la rénovation des statuts et la rédaction d'un Règlement Intérieur
- la modernisation du site informatique qui permet désormais
d'accéder aux nouvelles de la vallée
d'alerter les membres sur une nouvelle précise grâce à une rubrique « flash »
de gérer informatiquement les membres, leurs adhésions et leurs cotisations
- la reprise du dîner annuel à l'issue de l'AGO
- la création d'une sortie d'été « journée Nature », organisée cette année avec l'aide de la Réserve naturelle des Aiguilles Rouges, dans le vallon de Bérard
- le désir d'organiser des activités « Jeunes » grâce à l'aide d'Oliver LEBLOND : une journée « neige » avait été programmée le 21 avril avec la Compagnie des Guides mais a dû être annulée faute d'enneigement suffisant. Une journée « montagne » envisagée pour cet été n'a pas pu être organisée faute de disponibilité des organisateurs bénévoles.
- le resserrement des liens avec la municipalité de Chamonix, se traduisant par des contacts plus fréquents et plus constructifs
- la volonté de réactiver la journée culturelle d'été qui devrait exister à nouveau en 2012.

Le président souligne toutefois qu'il est nécessaire que des bénévoles plus nombreux se manifestent pour permettre une vie associative plus active avec, notamment, des activités à proposer aux plus jeunes. Par ailleurs, le site informatique devrait être plus souvent consulté : c'est un lien, un outil de communication et de convivialité, beaucoup plus réactif que le courrier traditionnel, et que les membres doivent s'approprier.

Pour l'année à venir, l'accent sera mis sur :

- La finalisation d'un dossier d'accueil à remettre à chaque nouvel adhérent
- L'accroissement de notre vigilance par rapport au respect des lois (vitesse, notamment...) et de l'environnement en matière de projets municipaux
- La participation à la rédaction du « projet de site » en vue du classement au patrimoine mondial de l'UNESCO

Plus globalement, le président DESMAZURES exprime son souhait que l'association devienne en quelque sorte le « service Qualité » de la vallée de Chamonix.

RAPPORT FINANCIER

Roger ROSSET, Trésorier, présente tout d'abord un regard chiffré sur les adhérents eux-mêmes. Cette analyse statistique est consultable sur le site ici.

Les comptes pour l'année 2010 se présentent ainsi :

CHARGES PRODUITS

Dons 1 886 Cotisations 7 140

Pot annuel 1 368 Intérêts bancaires 432

Imprimés 908

Affranchissements 782 TOTAL 7 572

Photocopies 684

Prestations extérieures 476

Documentation 410

Fournitures de bureau 234

Assurances 159

Liaisons informatiques 82

TOTAL 7 012

EXCEDENT 560

La situation de trésorerie au 31/12/2010 est la suivante :

Compte courant 3 988,89 €

Compte Epargne 27 882,48 €

Les dons, qui traduisent notre solidarité avec les autres associations de la Vallée, ont concerné :

Amis du Vieux Chamonix 300 €

Maison de Barberine 216 €

Association Réserve Naturelle Aiguilles Rouges 220 €

A I R A P 200 €

Echo du Buet 200 €

Orgue Saint Michel de Chamonix 200 €

Restauration de l'église de Servoz 200 €

Féd. Ass. Résidents de Stations de Montagne 150 €

Cinéma Le Vox 200 €

Enfin, est communiqué le résultat de l'enquête sur le poids économique de notre association, à partir des questions posées lors du renouvellement de cotisations, questions portant sur

- Le nombre de personnes ayant effectué un séjour au cours de l'année dans nos domiciles
- Le nombre total de journées de séjour dans l'année

A partir des chiffres déclarés par les 165 personnes qui ont répondu et en les extrapolant à l'ensemble des membres, on arrive à 8 200 personnes ayant effectué un séjour dans nos résidences, pour un total de 112 700 journées.

A l'issue du rapport financier, quelques questions sont posées par certains membres ;

à la suggestion d'opérer des relances d'appels de cotisation par mail, il est répondu que seuls 50 % des membres possèdent une adresse e-mail .
Deux questions portent sur l'ouverture de l'association aux résidents permanents et l'impact de l'abandon de la mention « résident secondaire » dans le nom de l'association ; il est rappelé que
d'une part l'abandon de la mention « secondaire » dans le titre n'était justifié que par un souci de correction lexicale (une résidence peut être secondaire ou principale mais un résident ne peut être que résident) qui n'a en rien modifié la teneur de l'article des statuts d'origine définissant la qualité pour être membre de l'association, article repris textuellement dans les nouveaux statuts
d'autre part l'association est ouverte à tous les anciens résidents dits « secondaires » (cette appellation incorrecte étant explicitée dans l'article des statuts d'origine) lorsqu'ils deviennent permanents à Chamonix. Une ouverture systématique à tous les résidents de la vallée supposerait une demande forte des membres actuels dans ce sens et l'adoption en AGE d'une modification statutaire.
A la question de savoir si l'association comptait élargir sa liste de donataires à la Caisse de Secours de la Compagnie des Guides, il est répondu : oui, et dès cette année.
Enfin, il est également répondu, au sujet de l'annuaire des membres, qu'il sera réédité en fin d'année, en même temps que la sortie du Livret d'Accueil pour les nouveaux membres.

VOTE DES RESOLUTIONS
Les précédents rapports sont mis aux voix ; le rapport moral et le rapport financier sont adoptés à l'unanimité.

RENOUVELLEMENT D'ADMINISTRATEURS
Le Conseil comprend 14 administrateurs et 3 sont sortants cette année (Jacques DESMAZURES, Eve DARRAGON, Nicolas GORODICHE). Pour retrouver un rythme satisfaisant de renouvellement tous les deux ans par tiers (soit 4 ou 5 membres), un quatrième administrateur accepte de démissionner dès cette année (Jean-Claude PONTUER). Les quatre administrateurs en question se représentent ; leur élection est soumise, un par un, aux votes des membres. Ils sont tous les quatre réélus à l'unanimité, pour les 6 prochaines années.

QUESTIONS DIVERSES
Le Président signale que le questionnaire d'enquête rédigé par le Fédération Nationale des Associations de Résidents de Stations de Montagne est disponible à l'entrée de la salle mais aussi sur le site de la dite Fédération, site accessible par un lien sur le site de l'ARVAC.
Enfin, Jacques DESMAZURES attire l'attention de tous sur l'association d'aide aux personnes à domicile, l'ADMR (Aide à Domicile en Milieu Rural) ; il encourage les volontaires à répondre favorablement à l'appel de Madame Gubbler, responsable de l'ADMR de la vallée, qui recherche des bénévoles.

La séance officielle de l'AGO est levée à 18h. 15 et se poursuit par les communications diverses.

COMMUNICATION de l'AIRAP, par son Président J.C. BOURDAIS
J.C. BOURDAIS fait le point sur les derniers développements de l'action de cette association que l'ARVAC soutient fermement car il s'agit directement de la défense de nos adhérents :
- en matière d'obtention d'une cartographie correcte :
La signature le 23/03/2010 du PPR a officialisé la notion de zones jaunes à Chamonix et aux Houches. Mais il y a encore beaucoup de couloirs à revoir. Une Commission d'inspecteurs chargée de revoir le guide méthodologique, devait être nommée en mai 2010 ; sa création a été suspendue mais, suite au maintien de la pression par l'AIRAP (d'autant plus que les JO étaient envisagés), le Préfet vient d'annoncer en juillet dernier que la Commission allait être formée et qu'elle devrait rendre son rapport pour la fin de l'année. A suivre, donc.

- en matière d'information des occupants :
L'AIRAP a obtenu que la Mairie externalise l'automate d'appel à évacuation afin de disposer d'une beaucoup plus grande réactivité ; ce système devrait être mis opérationnel cet hiver.
La réalisation d'exercices d'alerte in situ a donné lieu à un essai ce printemps ; l'AIRAP demande que ces exercices soient faits régulièrement.
- en matière d'information des occupants par les agences immobilières et les notaires et au niveau des documents d'urbanisme fournis par la Mairie, il y a encore d'énormes progrès à obtenir.

Enfin, J.C. BOURDAIS indique que l'AIRAP poursuit son combat pour l'ensemble de la France où le CEMAGREF évalue à 1 429 le nombre de zones jaunes potentielles d'avalanches en secteurs habités sur 292 communes.

INTERVENTION D'ERIC FOURNIER, Président de la Communauté de Communes de la Vallée de Chamonix

Après avoir rappelé les résultats positifs obtenus depuis l'an dernier pour
- la propreté du Lac des Gaillands
- la destruction des pylones de Planpraz
- le respect du PLU
- la mise en place de ralentisseurs devant le rocher des Gaillands
- le choix de la Place du Mont Blanc pour installer la Salle des Fêtes,

Jacques DESMAZURES a transmis au maire les nombreuses questions des membres sur les sujets suivants, pour lesquels Eric Fournier a apporté les réponses indiquées ci-après.

- Bilan de la création de la Communauté de Communes
Il est très positif car, à part les questions liées au tourisme, toutes les fonctions mises en commun ont démarré vite et bien. Il faut cependant rester attentif à conserver les spécificités et identités de chaque « village ».
Maintenant, vis-à-vis de l'extérieur, la COMCOM parle d'une seule voix et c'est précieux.
Financièrement, il n'y a pas de dérapage, pas de nouveaux locaux, et des économies ont pu être réalisées grâce à la passation de marchés groupés, ce qui était indispensable compte tenu de la baisse des ressources entraînée par la suppression de la taxe professionnelle. La recherche d'une diversification des recettes se poursuit en recourant à des locations, des baux emphytéotiques, des préemptions de bâtiments (immeuble du Casino).

- Les retombées pour Chamonix de l'abandon des JO à Annecy :
Toutes les études effectuées pour pouvoir accueillir les JO correctement - et dans le respect du site - ont permis de définir les besoins en équipements sportifs et immobiliers pour l'avenir. C'est d'un intérêt capital.

- L'avancement du tram-train et le PLDU (Plan Local de Déplacement Urbain)
Ce plan vient d'être actualisé en Conseil Municipal ; il définit la politique pour les 15 ans à venir. Le dossier Tram-Train avance administrativement, les travaux vont commencer courant 2012 et se poursuivront sur 2013 ; ils comprennent, pour 52 M€ :
. la rénovation du tunnel des Montets avec rails « noyés » et recentrage de la bande de roulement, contingentement du nombre de véhicules et alternat mais dans des conditions sécurisées qui permettront de supprimer l'encadrement par des gendarmes et d'élargir les créneaux horaires
. réfection de la voie ferrée sur la section aval du tunnel (Montroc – Les Praz) : sous-station électrique, renouvellement voie-ballast, rails soudés plus silencieux, rénovation de la signalisation, modernisation des passages à niveau plus rapides
Pour ce qui est de la desserte du Fayet, il faut distinguer TGV et TER :
. pour le TGV, la SNCF se dit prête à étudier un renforcement de la desserte en TGV directs (ce qui laisse entendre que Région et Département seront sollicités pour participer financièrement, ce qui n'est pas inenvisageable) ; la question devrait être abordée en novembre prochain
. pour le TER, l'amélioration des correspondances à Bellegarde dépend de la Région ; il est évident que le travail n'a pas été bien fait jusqu'à présent.

- L'ouverture de la maison de santé
Les travaux commenceront en septembre prochain et permettront une ouverture au printemps 2012. Cette maison pluriprofessionnelle reutilisera les m² vacants de l'hôpital et permettra d'accueillir 17 professionnels : médecins généralistes et spécialistes, radiologues, infirmières.
En outre, l'ancien hôpital verra se créer un service de 65 lits SSR (soins de suite et rééducation)

- L'avancement du projet conjoint Pompiers/Tournette/Couttet
Ce vaste projet nécessitait d'être traité dans l'ordre des priorités, ce qui a demandé un certain temps.
La première décision concernait le Centre de Secours et la Caserne des Pompiers : ceux-ci s'installeront derrière l'hôpital ; 2012 sera consacré aux études, les travaux s'étaleront sur 2013/2014, l'ouverture est prévue pour 2014/2015.
De ce fait, le Centre Culturel peut bien être créé Place du Mont-Blanc ; c'est un projet qui passionne les constructeurs, 92 projets ont été reçus ... il faut les dépouiller puis choisir...
Il a aussi fallu décider de l'emplacement d'un nouvel EHPAD pour accueillir les aînés suite à l'accord de l'ARS (Agence Régionale de Santé) pour 50 places en complément des 35 existant à la Résidence Hélène Couttet. Après avoir envisagé divers sites qui présentaient tous des inconvénients ( au Corzolet, au Couttet , à Servoz sur l'ancien site des Orphelins d'Auteuil), c'est le site Jean Franco qui a été retenu et qui accueillera cette nouvelle résidence, ainsi qu'un foyer et une crèche.
Le devenir de l'ensemble Tournette/Couttet est ainsi dégagé ; un débat va s'ouvrir au Conseil Municipal dès cet automne pour choisir entre deux voies : soit un ensemble touristique et culturel avec une résidence d'artistes, soit un ensemble social.

- Le classement au Patrimoine Mondial de l'UNESCO
E. Fournier est personnellement favorable à une meilleure reconnaissance du site du Mont Blanc, alors l'inscription au patrimoine mondial via l'UNESCO, pourquoi pas ? Mais ceci nécessite un accord entre tous les « riverains » c'est-à-dire les valdôtains, les valaisans, les communes de St-Gervais, Les Contamines, Beaufort, Bourg-St-Maurice et de la vallée de Chamonix. Pour cela, l'étude du plan de gestion commune portant sur les flux de déplacement, les refuges d'altitude et les chemins est lancée et les associations devraient pouvoir y participer. C'est à l'issue de la mise au point de ce plan de gestion que l'on pourra envisager le classement à l'UNESCO.

- Ce qu'est le Plan-Climat
Il est chargé de résumer les problèmes de déplacement et l'adaptation de l'habitat (quel type de maisons, de chauffage ? Faut-il ou non promouvoir la filière Bois ?). Il est à décliner entre les différentes communes.

- La politique de l'eau et le développement des canons à neige
Une étude a été commandée, portant sur un plan à long terme en matière de ressources en eau pour la vallée. Il faut noter que, eu égard à la superficie du domaine skiable, l'équipement en canons à neige est faible, grâce à la présence de nombreuses zones au dessus de 2000 m. Il n'y a pas eu de demande d'équipements supplémentaires de la part de la Cie du Mt Blanc.
Plus généralement, si on peut se féliciter d'un contrôle satisfaisant des déversements glaciaires ( l'aménagement de l'Arveyron, indispensable, donne satisfaction), les responsables ont été avertis qu'il y a besoin de remettre à plat le modèle hydraulique de la vallée car on a pu constater encore cet été que les crues continuent d'être préoccupantes. Il faut notamment s'intéresser aux conséquences des captages (Emosson, EDF sous la Mer de Glace) et à leurs déversoirs d'orage.

- Amélioration de la sécurité de la voirie
Elle est en cours pour le Chemin des Cristalliers, la Route des Pècles et la Route des Gaillands mais elle nécessite d'abord la rénovation des évacuations d'eaux pluviales avant d'étudier les aménagements divers : cheminements piétons et cyclistes, ralentisseurs, sens uniques ...
Pour la route départementale, et notamment aux Grassonnets ou dans la traversée d'Argentière, il faut négocier avec le Conseil Général et c'est difficile ... (les ralentisseurs sont interdits car ils empêchent le déneigement, les passages piétons sont supprimés car ils incitent à la traversée de la voie(sic)...). Il faudra peut-être envisager un détournement de la route départementale.

- Avancement de la Zone de Protection du Patrimoine Urbain
Elle n'est pas abandonnée et une nouvelle mouture est à élaborer en liaison avec la révision du PLU prévue à l'automne ; toutefois, pour ne pas perdre de temps, on ne traitera dans un premier temps que le centre-ville.

- Obtention de la carte de résident par les associés des SCI
Ses modalités sont en cours de discussion avec les autres maires. Une solution sera apportée pour les SCI réellement familiales et permettra de délivrer 4 ou 5 cartes par SCI mais il est hors de question de répondre favorablement aux demandes de 25 ou 30 cartes pour une même SCI comme cela a été demandé !

- Lutte contre les plantes invasives
Il n'y a pas d'autre solution que l'arrachage et la plantation d'autres espèces ; une expérimentation va être tentée en organisant un chantier d'insertion.

- Lutte contre l'invasion des cerfs et chevreuils dans les propriétés
La question sera examinée dans le cadre du plan de chasse annuel.

La séance est levée à 19h.30 et les participants sont conviés au verre de l'amitié dans la salle voisine.