Le président François LEBLOND ouvre la séance en rappelant qu’il va terminer incessamment son mandat d’administrateur de l’ARVAC après 12 ans d’exercice continu.  Le futur CA élira le nouveau président ou plus probablement la nouvelle présidente car à ce jour la seule candidate est Eve DARRAGON, bien connue des membres de l’ARVAC, ceci intervenant comme annoncé l’année précédente et s’inscrivant dans la continuité de l’action menée ces dernières années.

Le rapport moral de l’année 2020 insiste :

  • sur l’appel à la jeunesse , à travers la conception du fichier informatique ARVAC-AVENIR ; celui-ci se met en place avec un certain succès et permet à la fois d’envisager de proposer des actions spécifiques réalisées pour et par les plus jeunes, ou avec le soutien des membres aînés comme les compétitions de ski de février qui ont eu lieu deux années consécutives
  • sur la préservation du patrimoine qui a besoin d’être mieux protégé et mieux conservé, ceci avec l’appui des autorités municipales
  • sur l’adaptation de l’urbanisme pour éviter des réalisations malheureuses, sur l’équilibre entre l’habitat des permanents et celui des résidents, sur la protection de l’environnement avec les règlementations vis-à-vis des voitures et des chauffages.

Il rappelle les problèmes encore en cours : la maison des artistes, la piscine, l’évolution de la taxe d’habitation, problèmes pour lesquels l’ARVAC entend faire entendre le point de vue des résidents, avec l’appui des fédérations d’associations de résidents de stations de montagne régionale et nationale.

Le rapport financier, présenté par Claire DUQUENNE, relève le nombre d’adhérents en chute sensible sous l’effet du confinement et le résultat de l’année qui est un déficit modeste de 270 €.

Les deux rapports sont approuvés à l’unanimité.

Les nouveaux administrateurs précédemment cooptés par le CA sont ratifiés par l’assemblée (Claire DUQUENNE et Jérôme LEBREC) et une nouvelle recrue Pascale VERLIERE est élue ce jour même.

L’assemblée statutaire proprement dite est alors levée puis suivie des exposés annoncés, l’un de O. GERBER président de la Compagnie des Guides (historique de la Compagnie, origine et évolution de la Caisse de Secours, les caractéristiques et l’évolution du métier de guide et de la clientèle) et l’autre du maire Eric Fournier comme traditionnellement.

Les conditions sanitaires n’ont permis ni pot amical ni dîner sur place.