ASSOCIATION POUR LE RESPECT DU SITE DU MONT-BLANC

Qui sommes-nous?
L'association a pour vocation depuis 1991 de défendre l'environnement du Mont-Blanc en luttant contre les nuisances générées par le trafic international routier des marchandises passant par le tunnel du Mont-Blanc. L'objectif de l'association est d'obtenir un changement radical de la politique des transports, tant au niveau national qu'au niveau européen, avec le transfert des marchandises sur le rail et les voies d'eau.


Denis DUCROZ et Christian MOLLIER deux guides de Haute Montagne de Chamonix créèrent l'ARSMB en 1991 : visionnaires, ils craignaient déjà à ce moment le doublement du tunnel du Mont-Blanc, inauguré en 1965 par le Général de GAULLE. A son ouverture, outre la prouesse technique, chacun se réjouissait de mettre en lien direct deux vallées amies transalpines riches d'une histoire et d'une culture communes.
Au fil des années la dérive devait se faire plus pesante quand le tunnel du Mont-Blanc devint un axe de transit fret international incontournable et en 1998 on comptait plus de 800 000 poids lourds à l'assaut des pentes du Mont-Blanc, avec leur lot de nuisances et de risque accidentogène, passés au second plan et délaissés au profit du mercantilisme et de l'insouciance sécuritaire.
Georges UNIA et Jean Paul TRICHET prirent la tête de l'Association en 1997. La menace d'un second tube semblait temporairement écartée. lls organisaient les premières montées à vélo dont celle de 1998 en présence de Nicolas hulot. L'objectif était clair: 0 camion en transit au tunnel du Mont-Blanc.
L'incendie du 24 mars 1999 et ses 39 morts venait valider les craintes d'une catastrophe annoncée.
Le tunnel était fermé, l'émotion dans la vallée et dans tout le pays était grande, les dirigeants de droite comme de gauche juraient de ne plus faire passer un seul camion sous le Mont-Blanc. C'est à ce moment que naquit la défiance envers la gente politique de l'Etat face à des postures où les promesses ne valent que pour ceux qui les avalent. Rien n'y fit : ni la détermination et la mobilisation forte des gens de la vallée, ni le sacrifice des dirigeants de l'Association, ni les blocages de route, en 2003 les camions étaient de retour, dominants et triomphants, certes avec l'aide de quelques 500 CRS non avares de matraques ni de gaz lacrimogènes. Le bruit, les nuisances en tous genres reprirent leurs droits, nous reperdîmes les nôtres.
Cependant l'ARSMB devait continuer à vivre.
Jean Pierre COMELIAU en prit la tête avec une nouvelle équipe et l'ambition d'élargir les prérogatives à des consensus plus globaux, avec par exemple, la collaboration à la mise en place juridique de l'écotaxe, un rapprochement avec les élus locaux de bonne volonté (il y en a) et un investissement dans des instances comme les organismes en charge de la surveillance de la qualité de l'air. Cela n'empêchant pas des actions de terrain parfois illégales mais toujours légitimes. Le procès de la catastrophe débouchait sur le blanchiment des principaux responsables en 2005 et en 2009 l'Association des Victimes se mettait en sommeil.
Après Simon METRAL qui a présidé aux destinées de l'ARSMB depuis 2012, une nouvelle équipe rajeunie s'est constituée autour du nouveau président Alain NAHMIAS en 2015. Le trafic des marchandises franchissant les Alpes est en légère baisse, crises économiques successives obligent, l'écotaxe au gré des casseurs bretons en bonnets rouges a été retirée avec comme conséquence, l'abandon des grands projets de ferroutage, les travaux du second tube au tunnel du Fréjus sont achevés, les sociétés autoroutières s'enrichissent, le fret ferroviaire est en baisse, l'air pur des vallées tousse, celui des montagnes s'essouffle, le Lyon-Turin est un leurre irrattrapable, bref ce n'est pas le moment de lâcher prise. Et si, forts du soutien d'autres associations locales, forts de l'aide précieuse des élus de la vallée de Chamonix, on devait nous sortir des cartons un second tunnel du Mont-Blanc, serions nous prêts à....mais cela est une autre histoire.
Le bureau de l'ARSMB et ses membres actuels pour l'exercice 2015-2016.
• Président d'honneur : Simon METRAL.
• Vice-Président d'honneur: Jean MARTINETTI.
• Président: Alain NAHMIAS
• Vice-Président: Antoine MARTIN
• Secrétaire : Laura MAULET.
• Trésorièr : Harold HALLAIN.
• Membres : (d'honneur Yvonne VILLAUME), Françoise FOGOLA, Séverine FRONTEAU, Bertrand ERNY, Roland BERTHET, Jacques-Julien RIEMME, Joël RAVISCIONI, Elodie BERARD, Michel DEVEY, Noë DEVEY, Christophe BONNET
Les Associations proches
• ENVIRONN'MONT-BLANC et sa campagne Inspire : www.emontblanc.com
• La FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature) : www.frapna-haute-savoie.org
• La FNAUT (Fédération Nationale des Usagers des Transports) : www.fnaut.fr
• FNE (France Nature Environnement) : www.fne.asso.fr
• PRO-MONT-BLANC : www.pro-mont-blanc.org
• CELLULE VERTE : www.cellule-verte.org
• Vivre et Agir en Maurienne.
L'ARSMB est administrateur de AIR-RHÔNE-ALPES et du Comité Territorial de L'AIR de L'AIN ET DES PAYS DE SAVOIE.
L'ARSMB est membre du Comité de suivi du Plan de Protection de l'Atmosphère de la vallée de l'Arve (PPA).
L'ARSMB est membre des CLIS (Commission d'Information et de Surveillance) de l'incinérateur et de l'isine SGL Carbon S.A de Passy.
L'ARSMB possède l'agrément départemental Association Environnementale depuis 2009, agrément renouvelé en 2013.
Informations pratiques
Adresse :
Association pour le Respect du Site du Mont-Blanc
Maison de la Montagne / Place de l'Église
74 400 Chamonix Mont-Blanc.
Tél : 06.15.91.50.33
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.