D'après ses statuts et selon l'article 2, l'Association des Résidents de la Vallée de Chamonix, fondée en 1963 a pour objet :
La mise en commun des connaissances et des activités de ses membres en vue d'étudier, de proposer et d'encourager toutes mesures susceptibles d'assurer l'aménagement touristique et sportif ainsi que l'amélioration des conditions d'existence et de séjour, le calme des résidences, la bonne tenue, l'esthétique et l'agrément de la Vallée de Chamonix (communes de Chamonix, des Houches, de Servoz et de Vallorcine).

A cet effet, présenter aux autorités ou à toutes administrations, toutes propositions ou suggestions se rapportant à son objet, comme aussi formuler toutes oppositions ou protestations contre ce qui pourrait y porter atteinte.

Elle a également pour objet le développement de la convivialité entre ses membres (manifestations diverses, annuaires, etc.).

L'ARVAC compte aujourd'hui plus de 800 membres.

L'Association cherche à accroître son effectif compte tenu du fait qu'il y a plus de 9 000 résidents secondaires dans la Vallée de Chamonix.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Flash info

Nouveaux concerts "Restauration du Patrimoine"

                                        Restauration du Patrimoine

Symphonie   Montagnarde                                       Récital Voix et Claviers

« Comment allier la MUSIQUE improvisée à la LITTÉRATURE ? »
Laurent Martin Schmit
Organiste titulaire adjoint des grandes Orgues de la Cathédrale de Troyes
Directeur adjoint du Conservatoire de Troyes


                                                   2 CONCERTS
                 - A l'église de SERVOZ
le dimanche 17 Février 2019 à 20h00
PIANO ET VOIX
                                                          - A l'église d'ARGENTIERE
                                        le Jeudi 21 février 2019 à 20h00
                                        ORGUE ET VOIX

Entrée libre, corbeille à la sortie

SLALOM ARVAC Février 2019

 

Février 2019                                                      

SLALOM ARVAC 2019

L’édition 2019 du slalom ARVAC aura lieu le mercredi 27 février 2019 au Brévent, de 9h. à 12h.

Ouvert à tous les âges, il comprendra trois catégories de participants : enfants, adolescents et adultes ; il sera concrètement organisé par l’Ecole de Ski, selon les règles habituelles des compétitions. Un droit d’inscription de 25 € par participant est demandé.

Les inscriptions préalables, et indispensables, sont à adresser à Jean-Claude PONTUER dès maintenant et avant le 21 février, à l’aide du bulletin d’inscription ci-dessous.

A retourner avant le 21 février par mail et/ou par courrier postal à J. C. PONTUER

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.                   33 rue du Château   92200 NEUILLY SUR SEINE

 

télécharger le bulletin d'inscription

 

 

Janvier 2019 - Nouveaux documents sur l'environnement

Dans notre rubrique « Changement climatique ... Environnement », viennent d'être publiés :

- La méthodologie retenue pour l'élaboration du Plan de Protection de l'Air (PPA)

- L'avis de l'Autorité environnementale sur le PPA 2018-2023

Vous pourrez constater que cette Autorité fait des constatations regrettables et invite les autorités compétentes à progresser d'urgence. : « Malgré une tendance baissière consécutive à l'instauration d'un premier plan de protection de l'atmosphère sur la période 2012-2016 (PPA1), le territoire de la vallée de l'Arve connaît encore des dépassements répétés des seuils de qualité de l'air. La France est, pour plusieurs territoires dont la vallée de l'Arve, visée par des procédures contentieuses européennes pour le dépassement des seuils réglementaires de particules fines PM10, de dioxyde d'azote NO2 et pour l'insuffisance des actions mises en œuvre par rapport aux ambitions de la directive 2008/50/CE. La Commission européenne a adressé à la France un avis motivé pour les PM10 en avril 2015, et un avis motivé pour le NO2 en février 2017, suivi d'une décision de saisine de la Cour de justice de l'Union européenne. [...] L'Ae recommande en conséquence à l'ensemble des acteurs impliqués dans la mise en place du PPA de la vallée de l'Arve, de se donner les moyens d'unir leurs efforts pour que les actions inscrites au plan, y compris la zone à faible émission (ZFE) et le report modal vers le transport ferroviaire, puissent être mises en œuvre dans les délais les plus brefs... »

Bonne lecture !

Janvier 2019 -Voeux du président

Chers amis,

Au nom du conseil d'Administration de l'ARVAC, je vous adresse tous nos bons vœux pour vous-même et tous ceux de vos familles qui aiment notre vallée.

Celle-ci ne ressemble à aucune autre, nous ne sommes pas, comme on dit aujourd'hui, des résidents secondaires, nous occupons nos chalets et appartements autant l'hiver que l'été, beaucoup d'entre nous sont aussi présents à l'automne pour admirer les belles couleurs des arbres à cette période de l'année. Nous sommes nous aussi des habitants.

Les relations que notre Conseil entretient avec les élus de toute la vallée ont pour objet de leur rappeler notre attachement à ce territoire unique et notre volonté de contribuer à la défense d'un environnement qui pourrait être perturbé par un développement non maîtrisé. Nous constatons que c'est aussi le souhait de nos interlocuteurs.

Dans l'immédiat, Jean-Claude Pontuer rassemble les inscriptions à la compétition de ski qui se déroulera le 27 février au Brévent ; celles qui se sont déroulées au cours des deux dernières années, ont été des réussites, je ne doute pas qu'il en sera de même cette année.

Croyez, chers amis, à notre entier dévouement, faites adhérer vos amis, nous avons besoin d'être nombreux pour faire passer nos messages.

François Leblond,

Président

AG ARVAC 9 aout 2018

Rapport moral présenté par François Leblond, Président devant une Assemblée de 128 participants

Je voudrais insister dans ce rapport moral sur 3 éléments
1/ nous formons une véritable communauté
2/ nous voulons contribuer à la qualité de ce site exceptionnel
3/ Nous sommes là pour le défendre contre les dégradations qu'il peut subir

1/ Nous formons une communauté
Beaucoup d'entre nous sont là depuis plusieurs générations, certains d'entre nous ont construit, beaucoup vivent encore dans les lieux choisis par leurs ancêtres. Nous ne sommes pas des clients d'hôtels ou de toute autre forme d'hébergement, nous sommes des habitants de la vallée qui voulons être présents chaque fois que des décisions importantes doivent être prises.
Pour cela, le premier devoir de notre conseil est de développer la solidarité entre nos membres, entre ceux qui ont une famille et ceux qui sont seuls, entre ceux qui sont âgés et ceux qui sont plus jeunes, c'est le sens de notre présence nombreuse aujourd'hui, c'est le sens de notre dîner annuel, de notre voyage, des activités que nous voulons développer
Notre concours de Ski organisé depuis deux ans connaît un succès, Jacques, à toi
Nous pensons à des initiatives pour l' été : tennis, golf, bridge : Christian à toi
Chaque fois que nous engageons quelque chose, il faut un responsable, si certains d'entre vous veulent nous aider en la matière, il n'est pas besoin de faire partie du conseil
Nous réfléchissons à associer davantage les jeunes générations à l'action qui doit être engagée. Nous serons contents qu'ils cotisent à l' association, mais ce n'est pas notre but premier : le monde change vite aujourd'hui et nous ne sommes pas toujours qualifiés pour en suivre tous les aspects. Nous recherchons deux ou trois jeunes qui pourraient nous aider à enclancher ce changement. J'organiserai volontiers dès la semaine prochaine une rencontre avec eux. S'ils réussissent peut-être pourrons nous créer une section jeunes de notre association, nous serons prêts à les écouter et à en tirer les leçons.

2/ nous voulons contribuer à la beauté du site
Nous ne sommes plus au temps où Chateaubriand se rendait dans la vallée et où il ne voyait partout que glaces et crevasses qui lui faisaient horreur. La vallée est belle par ses montagnes uniques au monde mais aussi par tout ce que l'homme a fait pour la rendre belle,
Les églises et les chapelles qui ont parfois besoin de travaux, nous participons à l'action conduite par d'autres que nous, en apportant de votre part une contribution : je veux citer...
D'autres lieux méritent d'être protégés, nous sommes chaque fois présents dans le débat : faut-il conserver une vieille ferme à l'architecture typique, faut-il préserver un lieu jadis fréquenté par un artiste célèbre
La liste peut s'allonger chaque jour et vous devez nous signaler ce qui vous paraît essentiel et aujourd'hui mal protégé, nous entendrons à ce titre dans quelques minutes, Marc Bisson délégué de la fondation du patrimoine pour la vallée à ce sujet.

3/ mais notre action ne s'arrête pas là, la défense de la vallée impose des actions d'envergure qui sont de la compétence de nos élus mais que nous devons suivre attentivement
Je sais qu'un article du Dauphiné a inquiété beaucoup d'entre vous parce qu'il reprenait des propos du maire qui donnaient l'impression que nous n'étions pas les bienvenus. Je lui poserai tout à l'heure la question, je l'ai rencontré et il a à coeur dissiper tout malentendu avec nous.
Je voudrais dès maintenant revenir sur le sujet :
Notre vallée est unique et attire de plus en plus les promoteurs. Une étude récente montre que pour toutes les Alpes, France, Italie, Autriche, elle est la seule à avoir vu le prix de l'immobilier augmenter fortement au cours de la dernière année. Nous ne devons pas nous en réjouir car les promoteurs, plus qu'ailleurs trouvent les failles de notre législation pour lancer des programmes lourds qui viennent parfois déséquilibrer des endroits que nous avons à cœur de protéger, où que nous nous trouvions dans la vallée.
Cette étude est corroborée par les analyses de la municipalité montrant que le rythme de construction de ce type de résidence dépasse largement celui de la construction permettant aux habitants de la vallée de se loger.
Il y a danger !
Le maire dans une de nos dernières assemblées générales, nous a demandé notre appui pour durcir une législation inadaptée à nos besoins. Nous avons répondu présents et avons rencontré députés et sénateurs pour les sensibiliser.
Ce travail est toujours en cours mais se heurte à des administrations centrales qui, comme toujours, voient la France comme si sa géographie n'était pas multiple. La décentralisation des décisions est une nécessité et ce n'est pas assez compris.
Ce ne sont pas les résidents que nous sommes qui posent problème mais ceux qui construisent ce qu'on appelle bizarrement des lits froids, nous sommes là plusieurs fois dans l'année, nous participons à la vie de la cité dans toutes sortes de domaines : alpinisme, ski, golf, nos préoccupations sont très proches de celles des résidents permanents.
Le maire souhaite répondre aux besoins exprimés par ceux qui sont là toute l'année, nous aussi car nous les connaissons bien et savons que les prix excessifs les pénalisent au premier chef. C'est donc bien la question des prix qui est fondamentale et la réponse n'est pas simple. La loi de l'offre et de la demande s'applique chez nous comme partout. Le maire s'efforce aujourd'hui, en attendant que la législation s'adapte, de durcir les autorisations de permis et de dissuader ainsi ceux qui ont dans la vallée un comportement de far ouest. Nous ne pouvons qu'approuver cette action mais nous nous demandons comment aller plus loin.
Quand on examine les comparaisons entre les plus grands sites de montagne en Europe, on constate que l'action conduite par les Suisses semble être efficace. Ils sont partis du principe qu'il doit toujours y avoir une relation quantitative entre les résidents permanents et les autres et refusent des permis qui modifieraient ce rapport. Dans ces grandes stations, les prix ont été stables au cours des dernières années, en est-ce la conséquence ? nous le pensons.
Nous poursuivrons nos efforts de sensibilisation de nos parlementaires, nous regrettons que le député ne puisse se joindre à nous aujourd'hui mais serons satisfaits si notre Maire de Chamonix nous indique que ses propos ne nous visaient en rien, que le titre de l'article qui nous a ému ne correspondait pas à sa pensée.
Telles sont les questions que je voulais aborder dans ce rapport moral, nous formons une équipe soudée, je voudrais à l'issue de ce bref exposé, rendre hommage à mes collègues du Conseil qui ne ménagent pas leur temps pour que l'association vive et qu'elle joue un rôle utile, nous sommes tous à votre disposition