D'après ses statuts et selon l'article 2, l'Association des Résidents de la Vallée de Chamonix, fondée en 1963 a pour objet :
La mise en commun des connaissances et des activités de ses membres en vue d'étudier, de proposer et d'encourager toutes mesures susceptibles d'assurer l'aménagement touristique et sportif ainsi que l'amélioration des conditions d'existence et de séjour, le calme des résidences, la bonne tenue, l'esthétique et l'agrément de la Vallée de Chamonix (communes de Chamonix, des Houches, de Servoz et de Vallorcine).

A cet effet, présenter aux autorités ou à toutes administrations, toutes propositions ou suggestions se rapportant à son objet, comme aussi formuler toutes oppositions ou protestations contre ce qui pourrait y porter atteinte.

Elle a également pour objet le développement de la convivialité entre ses membres (manifestations diverses, annuaires, etc.).

L'ARVAC compte aujourd'hui plus de 800 membres.

L'Association cherche à accroître son effectif compte tenu du fait qu'il y a plus de 9 000 résidents secondaires dans la Vallée de Chamonix.

 

Flash info

SLALOM de l'ARVAC du 10 février 2017

Vendredi 10 février, au Brévent, une vingtaine de participants se sont affrontés dans un Slalom organisé pour l'ARVAC par l'Ecole de Ski de Chamonix. Le temps était de la partie, la neige excellente et le tracé impeccable grâce au professionalisme bien reconnu de l'ESF. Les concurrents se sont répartis en trois catégories, selon les âges.  Nous pouvons féliciter les vainqueurs:

Oscar BOLZE chez les enfants

Antoine QUENECHDU chez les adolescents 

Constantin MORAT chez les adultes.

Et bravo à tous les participants.

Slalom1   Slalom1

 

Dans la vallée de Chamonix, le chauffage au bois est le principal coupable de la pollution

Selon une étude scientifique, le trafic routier – et en particulier les poids lourds – est un contributeur mineur de la pollution dont se plaignent les habitants de Haute-Savoie.

Lire l'article sur le monde.fr

Résumé rapport moral , AG du 10 août 2016 de l'ARVAC par François Leblond, Président

Trois objets de notre institution: défendre nos adhérents qui ont des intérêts propres dans la vallée, nous associer à tous les efforts faits pour maintenir les valeurs de ce site exceptionnel, enfin et ce n'est pas le moins important : contribuer à développer un climat d'amitié entre nos membres.

1/ la défense de nos adhérents

C'est d'abord de veiller à ce qu'ils ne soient assujettis qu'à une fiscalité raisonnable

C'est ensuite que nos adhérents disposent des services publics essentiels : nous reconnaissons des progrès en matière sanitaire mais redisons notre souhait d'une amélioration du système des urgence.

Le dossier du tram-train a pris du retard pour des raisons techniques, nous souhaitons le voir aboutir.

Nous notons l'arrivée de nouveaux cars moins polluants avec un nouveau concessionnaire.

La suppression du train de nuit depuis Paris est ressentie négativement. Nous nous associons à toutes les démarches faites en ce sens, même si nous restons pessimistes sur leur aboutissement.

Nous nous préoccupons aussi de l'avenir du cinéma, de l'état de la voirie dont la compétence est restée communale, de l'assainissement des communes de Servoz et de Vallorcine qui, elle est de la compétence de la com com.

2/notre participation aux efforts faits pour conserver à la vallée ses qualités exceptionnelles.

D'abord le domaine de l'urbanisme. M. Fournier l'an dernier, nous a demandé notre appui pour combattre certains effets négatifs dans la vallée, de la loi dite loi ALUR présentée par Madame Duflot lorsqu'elle était Ministre.

Ce texte avait une vocation sociale: permettre de lutter contre la crise du logement essentiellement en région Ile de France. A cet effet il supprimait le coefficient d'occupation du sol et la surface minimum de terrain pour construire.

Dans notre vallée, ce texte a eu des effets immédiats: un doublement du nombre de demandes de permis de la part, souvent, de personnes extérieures à la vallée, pour la construction d'énormes châlets là où le PLU interdisait toute construction. Ce texte à vocation sociale était ainsi détourné totalement de son objet

Votre conseil a pris le dossier en main avec le concours de la Fédération de Stations de Montagne de Haute Savoie que nous avons constituée il y a deux ans et que je préside. Des réunions ont eu lieu à Cluses avec le sénateur maire de Marnat, Loïc Hervé, à Lyon avec le CEREMA organisme public chargé de préparer la réforme de la loi montagne, à Paris avec des parlementaires qui sont désormais saisis du dossier. Nous avons profité de ce que le Premier Ministre en septembre dernier, venant à Chamonix, annonçait une réforme de la loi Montagne pour la fin de cette année. Le CEREMA s'est rendu à notre demande le 10 juillet dernier en mairie de Chamonix.

Le dossier n'est pas clos mais nous l'espoir que nos observations soient prises en considération. Nous faisons des propositions précises à ce sujet.

Une question fondamentale pour nous, la pollution de la vallée. Pour les résidents permanents, il existe des aides fiscales au changement de matériel. Pour nous, ces aides ne s'appliquent pas. Ce n'est pas parce que nous ne recevons pas d'aide que nous devons ne rien faire. Nous voulons contribuer nous aussi à la lutte contre la pollution, il existe des documents à cet égard que nous pouvons utiliser chaque fois que nous procédons à un changement de matériel, vous trouverez tous les éléments à partir de notre site Internet

3/ troisième objet: le resserrement des relations entre nous

D'abord notre site Interne: il vient d'être reconfiguré et contient l'essentiel de ce qu'on doit savoir sur notre activité

Notre dîner et notre voyage. Nous attachons la plus grande importance à ces événements. Ils permettent de développer des relations personnelles entre personnes dont certaines sont seules, ils sont aussi à la base de recrutements nouveaux, le bouche à oreille tenant une place essentielle dans des institutions comme la nôtre.

Une proposition nous est faite pour l'hiver prochain: une journée trophée de ski de l'ARVAC sur un slalom pas trop difficile, celui du Brévent par exemple, en distinguant les âges des concurrents. Nous étudions la faisabilité de ce projet qui devrait se faire avec divers partenariats. Cela permettrait de mieux associer à notre action, enfants et petits-enfants.

Notre souci: développer le nombre de nos adhérents, notamment les jeunes générations. C'est à vous d'agir en ce sens, le Conseil vous en remercie.

INFORMATION IMPORTANTE POUR LES OCCUPANTS DE CHALETS EN ZONES BLEUE OU JAUNE, SELON LE PPR DE CHAMONIX


Nous relayons l'information communiquée par l'AIRAP : L'automate d'alerte a changé de numéro de téléphone qui est devenu :
02 52 60 09 07 (au lieu de 02 31 39 30 61). Il convient de vérifier que le numéro affiché dans votre chalet est bien le bon numéro.